apiculture apicole

BIENVENUS :
1 - VOUS ETES MEMBRE ENTRE.
2 - VOUS ETES VISITEUR VEUILLEZ INSCRIRE .
3 - AJOUTEZ LE BLOG A VOS FAVORITES CTRL +D .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 281 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Guy

Nos membres ont posté un total de 180 messages dans 156 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Lun 15 Mai - 14:38
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

nombres de visiteurs
VISITEURS SUR LE BLOG
widgeo.net

Ramadhan : le miel pour se débarrasser de la nicotine

Aller en bas

Ramadhan : le miel pour se débarrasser de la nicotine

Message par Admin le Sam 3 Aoû - 0:09

Ramadhan : le miel pour se débarrasser de la nicotine



BLIDA - De nombreux fumeurs à Blida trouvent en ce mois sacré de ramadhan une opportunité inouïe pour rompre définitivement avec leur dépendance à la nicotine en recourant au miel et autres produits de la ruche.

Un afflux massif est constaté ces jours-ci au niveau de l’établissement "Miel Bladi", situé au centre des affaires El Wouroud à Bab D’zair, qui a lancé une expérience de lutte anti-tabagisme depuis plusieurs semaines, en mettant à la disposition des concernés toutes les explications et conseils nécessaires.

"Puisque nous passons toute la journée sans avoir à fumer, nous voulons arrêter définitivement ce poison. Nous sommes prêts à appliquer toutes les consignes avec rigueur et discipline", indique à l’APS un groupe de fumeurs, rencontrés sur les lieux.

"Notre travail est basé sur des fondements scientifiques ayant prouvé l’efficacité du miel naturel durant la période de sevrage et de pré-sevrage", affirme, à cet effet, Missoum Hadjadj, propriétaire de l’établissement, lui-même membre d’une famille d’apiculteurs sur les hauteurs de Bouarfa.

L’établissement "Miel Bladi", dont le credo et de faire la promotion du miel algérien, a déjà lancé une opération en mai dernier, consistant à offrir des cures (miel de montagne, gelée royale, pollen, propolis et cire d’abeille) gracieusement aux accrocs de la nicotine, ajoute M. Hadjadj.

"L’expérience a été très porteuse, puisque plus d’une soixantaine de personnes ont réussi à cesser définitivement de fumer, alors que plusieurs autres ont réduit sensiblement le nombre de cigarettes consommées par jour", affirme-t-il.

Une documentation scientifique sur les bienfaits du miel naturel et de produits de la ruche sur la santé en général et, en particulier, la lutte anti-tabac est offerte aux visiteurs de l’établissement. La réussite des premières expériences et l’effet du bouche-à-oreille sont à l’origine de cet afflux des fumeurs.

"Nous sommes prêts à tous les sacrifices et à toutes les privations pour en finir avec le tabac. Nous n’avons gagné ni notre santé, ni notre argent, encore moins la propreté de notre environnement immédiat, notamment à la maison où nos femmes et nos enfants ne cessent de s’en plaindre", avouent des pères de familles venus d’Alger et de Tipasa.

La première semaine de Ramadhan, comme échéance

Une grande partie des nombreux "curistes" affirment s’être assignée la fin de la première semaine de ce mois sacré de ramadan comme un dernier délai pour entamer une nouvelle vie sans tabac.

Conscients de la difficulté de leur tâche, ces derniers avouent éviter de sortir de leurs domiciles avant le moment des prières de tarawih afin d’éviter de s’asseoir dans des cafés et, de ce fait, être tentés de "griller" des cigarettes.

"La solution est simple : on ne sort que pour aller à la mosquée et dès la fin de la prière on rentre. Il est vrai que le régime est dur, mais notre volonté doit triompher cette fois-ci", lance Said, la cinquantaine, qui mène l’expérience avec trois de ses amis et voisins.

Conformément à des recherches scientifiques spécialisées, le miel a un effet sur la réduction de la nervosité et de l’irritabilité. La gelée royale a un effet euphorique, mettant le fumeur à l’abri du besoin de la nicotine, alors que la cire d’abeille, à mâcher par les concernés, sert à réduire le stress dû au manque de la nicotine, explique M. Hadjadj.

Ces arguments semblent convaincre un grand nombre de fumeurs, conscients des effets néfastes du tabac sur leur santé, décidés de passer une grande partie de ce mois sacré et le reste de leur vie sans lien avec la nicotine.



Le sommeil comme appui

Cesser brusquement de fumer après de longues années d’accoutumance n’est pas chose aisée, reconnaissent les concernés, ajoutant avoir choisi spécialement le mois de ramadhan pour "tenter leur chance".

Ayant pris leur congé annuel, ces accrocs de tabac confient que le long sommeil représente également un élément important qui les aide à "oublier la malédiction du tabac".

"Nous essayons de nous éloigner de tous les facteurs de pression ou de désagrément qui nous ont toujours poussés à allumer des cigarettes. Durant la journée, on dort, alors que la nuit on ne sort que pour les prières de tarawih. Notre objectif mérite bien plus que tous ces sacrifices", insistent les mêmes personnes.

Le tabac constitue la cause directe de 15.000 décès annuellement en Algérie, selon les statistiques de l’OMS.

Par Ahmed Haniche (APS) mardi 30 juillet 2013 16 : 15

www.facebook.com/apicole

www.twitter.com/apicoles


Admin
Admin

Messages : 143
Date d'inscription : 27/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://apic.roll.tv

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum