apiculture apicole

BIENVENUS :
1 - VOUS ETES MEMBRE ENTRE.
2 - VOUS ETES VISITEUR VEUILLEZ INSCRIRE .
3 - AJOUTEZ LE BLOG A VOS FAVORITES CTRL +D .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 281 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Guy

Nos membres ont posté un total de 180 messages dans 156 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Lun 15 Mai - 14:38
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

nombres de visiteurs
VISITEURS SUR LE BLOG
widgeo.net

Au rucher, le matériel apicole

Aller en bas

Au rucher, le matériel apicole

Message par Admin le Sam 13 Aoû - 18:03

Avec l'aimable autorisation d'Api'Nature














Au rucher, le
matériel apicole


par

Ambroise






Les débutants en apiculture sont souvent embarrassés devant la
multitude des fournitures qui leur sont proposées et se demandent ce qu’il est
indispensable de se procurer immédiatement, ce qui peut attendre ou qui est
inutile.

Il s’agit tout d’abord de savoir ce que l’on veut faire. Admettons donc le cas
général de l’amateur qui veut quelques colonies pour récolter du miel pour sa
famille et disposer à l’occasion d’un peu de surplus, dont la vente permettra
d’agrandir ou moderniser le rucher.

A tout seigneur tout honneur ; la ruche à cadres tient la première place ; on ne
conçoit pas évidemment d’élevage d’abeilles sans elles. Il y en a de toutes les
formes et d toutes les dimensions, chacun prenant celle qu’il fabrique ou dont
il a l’habitude. Nous reviendrons sur cette importante question, qui demande une
causerie spéciale.

Une fois nos ruches installées, il nous faut pouvoir les visiter de temps à
autre ou les manipuler, soit à la visite du printemps et d’automne, soit pour la
récolte ou toute autre bonne raison. Mais les abeilles ont un dard, et elles
savent s’en servir, heureusement pour elles d’ailleurs. Pour éviter leur juste
colère, nous avons deux moyens : l’attaque et la défense. L’attaque consiste à
les enfumer, ce qui les fait se gorger de miel et les rend relativement
pacifiques. Nous nous procurerons donc un enfumoir, qui est indispensable. Pour
notre défense, nous mettrons un voile sur le visage et des gants ne laissant
aucun passage, si petit soit-il, par où les abeilles pourraient pénétrer. Avec
l’habitude, on arrive à se passer de ces accessoires, surtout des gants, qui
sont une gêne pour le travail.

Pour la visite des ruches, il nous faudra encore un ciseau de menuisier pour
décoller les planchettes au plafond, la hausse ou les cadres, et ensuite un
lève-cadres, qui facilite grandement les manipulations. La brosse à abeilles est
utile pour enlever les abeilles des rayons.

Nous sommes à présent devant des hausses garnies de miel que nous voulons
récolter. Là, un couteau à désopercule est nécessaire pour enlever la mince
pellicule de cire qui recouvre le miel. Un chevalet est très utile pour poser le
cadre lors de cette opération. Les opercules sont mis à égoutter dans un grand
tamis au-dessus d’un récipient qui recevra le miel. Si l’on peut, on fera
l’emplette d’un couloir à opercules spécialement destiné à cet usage.

Pour extraire le miel des rayons, il nous faut un extracteur ; cet appareil est
celui qui nous occasionnera la plus grosse dépense, mais elle est indispensable.
On ne doit pas lésiner sur le prix et prendre un extracteur qui soit même un peu
plus grand que nécessaire si l’on envisage d’agrandir le rucher, afin de ne pas
être obligé de le remplacer au bout de quelques années. Se procurer un article
solide dans une bonne maison. Là, nous avons le choix entre deux type
d’appareils ; le tangentiel où les rayons sont placés parallèlement à la paroi
extérieure et le radiaire où ils sont placés dans l’axe du rayon. Dans le
tangentiel, on doit retourner le cadre lorsqu’un côté est vide, tandis que, dans
le radiaire, le retournement est inutile, mais il faut actionner la manivelle
plus longtemps et plus vite. Pour l’amateur, le tangentiel, permettant
d’extraire au moins trois grands cadres ou six demi-cadres, est bien suffisant.
Nous déconseillons l’extracteur à deux cadres , qui ne donne pas un travail
parfait : la vitesse de rotation n’étant pas la même au centre du cadre et aux
extrémités, la force centrifuge sur laquelle est baissé l’appareil ne s’exerce
pas uniformément, d’où le risque de briser des rayons.

Au sortir de l’extracteur, le miel contient des déchets de cire, aussi est-il de
placer une passoire à miel au dessus du récipient dans lequel il est versé. Si
la récolte en vaut la peine, le miel est mis dans un maturateur, dans lequel il
achèvera de s’épurer, les particules de cire et les bulles d’air monteront à la
surface ; il ne restera plus qu’à écumer ces impuretés au bout de quelques
jours, après quoi le miel peut être soutiré et vidé dans les récipients pour la
vente ou la consommation.

Le miel destiné à être consommé dans la famille, ou vendu en gros, sera
transvasé dans des seaux métalliques de cinq à vingt kilos et celui vendu au
détail dans des pots en carton de deux cent cinquante grammes à un kilo, à moins
que l’on ne préfère le pot en verre, plus cher mais de meilleure présentation ;
tout dépend de la clientèle à laquelle on s’adresse. Les apiculteurs qui veulent
préparer eux-mêmes les cadres avec de la cire gaufrée devront se procurer, outre
la cire gaufrée, du fil étamé et un éperon que l’on fait chauffer pour souder la
cire gaufrée au fil de fer. Une planche, de la grandeur intérieure du cadre et
d’épaisseur convenable, sert à maintenir la feuille gaufrée contre le de fer
lors de la soudure. Ce travail est à la portée de tous et réalise une économie
sur l’achat de cadres tout prêts. De plus, tout apiculteur digne de ce nom doit
être un bon bricoleur. Il peut, par exemple, construire lui-même un chevalet à
désoperculer, un tamis pour égoutter les opercules, une caisse pour le transport
des cadres à récolter, etc…Certains font leurs ruches, mais pour celui qui n’est
pas menuisier, et qui n’en désire que quelques-unes, il vaut mieux les acheter
toutes faites dans une bonne maison pour ne pas avoir l’ennui d’avoir des cadres
propolisés impossibles à enlever lors des visites.

Les déchets de cire d’opercules ou de vieux rayons sont fondus dans une marmite
avec de l’eau. Ce récipient sera en cuivre ou en fer étamé, ou encore en fer
émaillé. Si l’on ne veut pas faire les frais d’une chaudière spéciale assez
chère, une lessiveuse étamée fera fort bien l’affaire. A l’aide d’un petit
pressoir, on peut encore extraire une certaine quantité de cire des brèches
chaudes enlevées de la chaudière.

En résumé, l’installation d’un rucher, si petit soit-il, nécessite une certaine
dépense. Ces frais sont indispensables au début, si on veut éviter bien des
ennuis. Il est déconseillé par exemple d’emprunter l’extracteur d’un ami pour
son usage, car c’est de cette façon que la loque américaine, se transmet à
plusieurs ruchers dont les propriétaires avaient utilisé le même extracteur. Cet
appareil et le maturateur peuvent être achetés la seconde année, si on s’est
contenté d’essaims au lieu de ruches en production pour débuter.






Ambroise















Admin
Admin

Messages : 143
Date d'inscription : 27/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://apic.roll.tv

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au rucher, le matériel apicole

Message par BELGHORAF le Mar 14 Fév - 15:59

peut ont trouver un vendeur de colonie d'abeils sur Oran me contacter au 0661750958

BELGHORAF

Messages : 1
Date d'inscription : 14/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au rucher, le matériel apicole

Message par Admin le Mar 21 Fév - 23:37

oui monsieur

il ya un fournisseur زواوي سيدي بلعباس 0794.89.05.80

Admin
Admin

Messages : 143
Date d'inscription : 27/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://apic.roll.tv

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au rucher, le matériel apicole

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum