apiculture apicole

BIENVENUS :
1 - VOUS ETES MEMBRE ENTRE.
2 - VOUS ETES VISITEUR VEUILLEZ INSCRIRE .
3 - AJOUTEZ LE BLOG A VOS FAVORITES CTRL +D .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 281 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Guy

Nos membres ont posté un total de 180 messages dans 156 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Lun 15 Mai - 14:38
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

nombres de visiteurs
VISITEURS SUR LE BLOG
widgeo.net

Regain d’intérêt pour l’apiculture à Ghardaïa

Aller en bas

Regain d’intérêt pour l’apiculture à Ghardaïa

Message par Admin le Dim 14 Oct - 9:24

Regain d’intérêt pour l’apiculture à Ghardaïa



Elle a connu un essor cette dernière décennie






08-10-2012







Par Algérie Presse Service


La
filière apicole a connu ces dix dernières années un essor dans les
différentes oasis de la wilaya de Ghardaïa, à la faveur des conditions
climatiques favorables conjuguées à la présence d’une flore mellifère
abondante et diversifiée.
Parmi les plantes mellifères annuelles
existant dans la wilaya l’on compte les vergers d’orangers, de
citronniers, les palmeraies, la flore sauvage variée ainsi que les
roseraies et les différentes cultures annuelles de la région, qui
offrent une variété d’arômes et de goûts au miel. «Par leurs flores
mellifères riches et variées, les espaces oasiens de Ghardaïa offrent
une disponibilité en pollen et en nectar presque tout le long de
l’année», a indiqué un spécialiste en apiculture de la région.
«Conscients de son importance et du revenu que peut drainer la vente du
miel, les agriculteurs de Ghardaïa accordent une importance particulière
à cette filière, et ce malgré le manque de savoir-faire et
l’insuffisance de l’encadrement technique», a expliqué M. Bachir Khène,
ingénieur agronome et enseignant universitaire. «De 2003 à 2012, le
nombre de ruches d’abeilles est passé de 34 à 2 315 ruches, détenues par
165 apiculteurs, répartis sur l’ensemble du territoire de la wilaya», a
précisé, de son côté, un ingénieur agronome des services agricoles de
la wilaya, ajoutant que la production de miel a atteint en 2012 les 90
quintaux. Considérée, au début, comme une activité complémentaire pour
les agriculteurs, l’apiculture dans la région de Ghardaïa est passée
d’un type d’élevage traditionnel à faible productivité vers des ruches
modernes et une organisation des apiculteurs en association à la
recherche d’une productivité performante. Pour optimiser le processus
de production de miel, les apiculteurs de Ghardaïa organisent des
transhumances de ruches vers des ruchers existants dans les wilayas du
Nord (Djelfa, Médéa, Blida, et autres).
La transhumance des ruches
permet d’exploiter au mieux les abeilles ouvrières tout en apportant
plus de satisfaction à l’apiculteur dans la pratique de son activité, a
expliqué l’ingénieur de la DSA, précisant que l’apiculture est l’art de
l’élevage et des soins à donner aux abeilles en vue d’obtenir de leur
travail dirigé, la pollinisation, le miel, les paquets d’abeilles, la
cire, le pollen et la gelée royale, principaux produits de la ruche.
Connue pour ses richesses en plantes mellifères, ce qui a favorisé, au
fil des années, le développement d’une apiculture adaptée à
l’environnement oasien local, Ghardaïa a favorisé le développement d’une
filière apicole susceptible de participer à l’amélioration des revenus
des populations rurales, de créer des emplois et de constituer une race
locale d’abeilles, a-t-on estimé à la DSA. Cet objectif ne peut être
atteint que par l’amélioration et la préservation de la biodiversité en
luttant contre toute forme de pollution et l’extension des plantations
et le reboisement, a-t-on ajouté. Le développement de cette filière
passe aujourd’hui par la mise en place de ruches plus modernes, d’une
organisation des apiculteurs en coopératives, et de l’accompagnement en
matière technique et sanitaire afin d’améliorer et d’optimiser le
processus de production de miel, a-t-on soutenu. Dans cette perspective,
un Forum méditerranéen d’apiculture, dans sa 6e édition, se tiendra en
décembre prochain dans la wilaya de Ghardaïa, à l’initiative de la
Fédération des apiculteurs de la Méditerranée, afin d’échanger les
expériences et d’enrichir les connaissances des participants en matière
d’apiculture, a-t-on fait savoir.



www.facebook.com/apicole

Admin
Admin

Messages : 143
Date d'inscription : 27/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://apic.roll.tv

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum